Année : 2004

La Terre infernale

Imaginez un peu : 80 à 100 000 morts, c’est du même ordre que ce qui est arrivé à l’Irak en près de deux ans de guerre. Or, hier, Mère Nature n’a eu besoin que de quelques heures pour se hisser à la hauteur d’un tel carnage.

C'est ça la ville

La ville offre un éventail de choix innombrables, de possibilités innombrables, et, en même temps, elle ne donne rien. Zéro. C’est ça la ville.

Contre l'application de la charia au Canada

Vous pouvez manifester votre inquiétude et votre désaccord avec l’application (aussi limitée soit-elle) de la Charia en Ontario en signant la pétition « No! » to Sharia Tribunals in the Province of Ontario, adressée au premier ministre de l’Ontario

Divertissement renouvelable

Remarquable émission que ce « Plus grand cabaret du monde » animé par Patrick Sabatier et diffusée au Québec sur TV5. Ce monument de télévision ultra-quétaine est paradoxalement à la fine pointe de l’écologie moderne. Il s’agit en effet de divertissement renouvelable, de recyclage des stars, de compost business!

Nouveau changement de service Internet

Ce site Web, ainsi que tous ceux que j’héberge sur mon serveur personnel, s’est retrouvé banni d’Internet depuis hier midi et jusqu’aux environ de 14h30 aujourd’hui.

Votre banquier vous escroque

Il est gentil, votre banquier. Il ne vous veut que du bien. Cela ne l’empêche pas d’escroquer le contribuable qui sommeille en vous en pratiquant l’évasion fiscale à grande échelle.

La règle de précision du développeur Web

Voici Screen Calipers version 3, l’un de ces petits logiciels anodins mais ô combien précieux dans la trousse à outils de tout bon développeur Web.

Anti-guerre et anti-Bush : même combat!

Tiens, pour faire plaisir à Christian Rioux, j’irai manifester mardi prochain à l’appel du Collectif Échec à la guerre. Pour mieux m’en dissocier, j’endosserai mon costume de photographe officieux de l’événement 🙂

La bonne conscience assassinée

Margaret Hassan était une humanitaire prise au piège, comme tant d’autres, d’un conflit où l’humanitaire est devenu un enjeu stratégique et politique. Ne pas voir cela, ne discerner dans ce drame qu’une image d’Épinal judéo-chrétienne, c’est vraiment manquer une occasion de se taire pour mieux se terrer dans son aveuglement idéologique.

La mondialisation des émotions

The Take, le film d’Avi Lewis et de Naomi Klein, aurait facilement pu tomber dans la partisanerie radicale. Partisan, il l’est, bien sûr; mais radical, non.