De retour en ligne!

Enfin, je me jette à l'eau!Ouf! Cela fait maintenant une semaine que je me suis retiré de la Toile afin de déménager mon serveur personnel de la PME — où il était installé de façon « AmiCale » et informelle depuis deux ans et demi — à chez moi. Cela n’a pas été facile. Il m’aura fallu :

  • affronter une ultime fois les limitations de Vidéotron;
  • changer de fournisseur Internet;
  • passer du câble à l’ADSL;
  • convaincre ma blonde qu’un ordi de plus ou de moins dans la maison, ça ne fait plus de différence;
  • reformater mon vieux serveur et le faire migrer de Windows 2000 à Mandrakelinux 10, afin de lui redonner toute une nouvelle jeunesse.

Petit à petit, cependant, mon nouveau destin virtuel prend forme et l’aventure est plutôt amusante.

Premier constat: Vidéotron n’est pas un fournisseur de service Internet, mais (nuance) un factureur de services Internet, tout comme Bell Sympatico, d’ailleurs. Pourquoi s’embêter à contourner les ports bloqués et les adresses IP dynamiques imposées par ces héritiers des grands monopoles? J’ai d’abord essayé de la jouer avec DynDNS, mais sans grand succès. Tout ça parce que Vidéotron (comme d’autres) a décidé que les particuliers n’avaient pas à avoir de serveurs chez eux! Si c’est ce que nous voulons, avec eux il faut payer plus cher.

Je ne peux pas accepter un tel chantage, d’autant que la technologie est là pour me permettre de m’offrir moi-même des services d’hébergement très suffisants pour mes besoins familiaux et personnels. Après un bref magasinage, j’ai choisi iStop qui m’offre un support technique professionnel et une adresse fixe facturée une seule fois. Pour l’instant, tout fonctionne, je suis pleinement satisfait et j’espère bien que cela va continuer.

Plus dur a été le passage de Windows 2000 à Mandrakelinux 10. Mon serveur est un vieux IBM PC 300GL qui turbine péniblement à 366 Mhz. L’un de mes disques dur a rendu l’âme (je crois) lors d’un reformatage, mais il faut dire qu’il me jouait déjà des tours auparavant. Je n’en suis pas à ma première installation de Linux, mais la configuration fine des services Internet sous Linux est une nouveauté pour moi. Bref, j’ai dû essayer quelques plâtres, mais j’ai appris au fur et à mesure, un livre dans une main et une communauté sous l’autre…

À bientôt pour de nouvelles aventures!

Publié dans amicalmant.ca
2 commentaires sur “De retour en ligne!
  1. Salut Christian! Tu as eu le temps de parler de l’AFUL, c’est déjà ça 🙂
    Et félicitation pour ton serveur gnu/linux (et non, je n’en fais pas une religion, c’est mal me connaître de penser ça).
    Dernière chose: je suis passé moi aussi à wordpress – je me suis tanné de tout recoder moi-même.

  2. Salut Robin! Merci de ton commentaire… Je ne sais pas ce qui s’est passé avec mon disque dur, mais je l’ai finalement reformaté en Ext3 et il abrite désormais toute ma logithèque privée (loin des regards indiscrets des internautes, que la BSA se rassure! 🙂 Le dernier problème que j’ai, c’est Postfix. Mais peut-être qu’avec ton aide, je vais y arriver. Car pour le reste, tout baigne vraiment, maintenant. Comme disait le Général: « Vive GNU-Linux! Vive les logiciels… liiiiiiiiiiiibres! » ;->

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Archives

Dernières vidéos

Winter is coming

Une vision citoyenne des lieux de culte à Outremont

Unifier mondes sémantique et non sémantique