Des cochons et des hommes

Otage porcinWashington s’en prend aux porcs canadiens. Il s’agit d’une décision inique et stupide, à en croire non seulement les intéressés, mais également certaines associations de producteurs porcins américains. Elle risque en effet de se retourner contre eux qui achètent actuellement, à leurs portes et à bon prix, de jeunes porcs canadiens pour mieux les engraisser. L’obésité, après tout, c’est plus leur truc que le nôtre.

Alors, comment expliquer une si mauvaise décision? D’après moi, c’est très simple :

  1. Le Québec exporte la moitié de sa production porcine, soit près de 40% des exportations canadiennes de viande de porc, une manne de 835 millions $ en 2002;
  2. Le Québec parle, chante, écrit, blogue et élève ses cochons en français;
  3. Ces cochons de Français sont mal vus à Washington depuis qu’ils ont mené le bal contre l’invasion américaine illégale de l’Irak;
  4. Jean Chrétien a lui aussi refusé d’envoyer ses citoyens se faire « kamikaser » en Irak. Encore un francophone — du genre vache mexicaine, mais tout de même.
  5. Comble de l’arrogance, ce cochon de quotidien La Presse serait à l’origine d’une vaste enquête d’opinion mondiale réalisée par neuf grands journaux (dont Le Monde) exprimant fort bien le rejet mondial de George Bush, de ses hommes de main et de leur politique du pire.

Après un coup bas comme celui-là, il était inévitable que la revanche soit terrible : « Ces porcs de Québécois n’entreront plus chez nous! » a dû dire Richard Pearle qui dit souvent n’importe quoi. Et Baby Bush, qui comprend tout de travers, de répéter: « Ces porcs Québécois n’entreront plus chez nous! » Et les juges américains ultra-conservateurs nommés par Baby Bush de traduire en jésuite : « Ces porcs canadiens seront interdits d’importation chez nous! » Et voilà comment on se retrouve aujourd’hui dans le purin.

Québécois, mes amis, si vous ne voulez pas finir à Guantanamo, vous devriez peut-être la mettre un peu en veilleuse. Encore un ou deux coups fumants comme celui-là, et je vous fiche ma chronique que Baby Bush va envahir votre beau Québec sous prétexte d’apporter liberté, dignité et démocratie à Kanesatake. Que l’opération ait pour objectif réel ou non de faire main basse sur vos gisements hydro-électriques et vos champs de marijuana, c’est tellement secondaire que personne n’en parlera.

Enfin, personne sauf bien sûr ces grandes gueules de Français ;->

Publié dans amicalmant.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Archives

Dernières vidéos

Une vision citoyenne des lieux de culte à Outremont

Unifier mondes sémantique et non sémantique

Traitements et environnements sémantiques à Hydro-Québec