Mois : juin 2005

Entre la poire et le faux mage

« L’échange de fichiers sans permission, ce qu’on appelle le pear-to-pear, sera rendu illégal », déclare la ministre de la culture. Mais de quelle culture parle-t-on?

Publié dans amicalmant.ca

La chance et les regrets

Considérée comme un droit humain fondamental, la chance devrait même être enchassée dans toutes les chartes et les constitutions.

Publié dans amicalmant.ca

Racolage sur la voie publique

Je marchais à pied vers mon bureau, au centre-ville, ce midi, quand un jeune homme m’aborda en me tendant un carton bariolé de la taille d’une carte d’affaires…

Publié dans amicalmant.ca

Blanc comme (genre)

Sacré Michael Jackson. La chirurgie esthétique l’a tellement magané qu’il mérite plus que quiconque le titre de monstre sacré. Manque plus que Jacques Parizeau, avec un ti-coup dans l’aile, pour déclarer que cet acquittement est le fait de l’argent et du vote ethnique ;->

Publié dans amicalmant.ca

Kim est à Montréal — La preuve, hé!

Salut Kim…

Publié dans amicalmant.ca

Quand la puce est dans le fruit

C’est la nouvelle de la semaine, du mois, voire du siècle ou même du millénaire : Apple renonce à équiper ses ordinateurs de puces IBM à partir de l’an prochain. Quand le vers est dans le fruit, il est normal que, tôt ou tard, tous les fruits se mettent au vers.

Publié dans amicalmant.ca

Les souverainistes aux prises avec leur image

La souveraineté aura moins de chance de réussir sous l’égide d’un(e) chef purement offensif que sous celle d’un leader plus tranquille, tempérant sa force de caractère par une douceur apparente, doté d’un humanisme patient et généreux à même de calmer le jeu.

Publié dans amicalmant.ca

Un cercle particulièrement vicieux

Il y a huit mois, l’industrie du tabac a lancé un site Web soi-disant indépendant baptisé Monchoix.ca. Or, il faut apprendre à connaître l’ennemi pour mieux le combattre…

Publié dans amicalmant.ca

Écrans de fumée

Nous exigeons juste, et à bon droit, que les fumeurs ne nous obligent pas à subir indirectement leur sort. C’est de bonne guerre et les arguments contraires d’un Gil Courtemanche ne sont que des écrans de fumée nauséabonds et inutiles face à cette exigence.

Publié dans amicalmant.ca