Catégorie : Intruders TV

Geoffroi Garon a rejoint les rangs de K3 Media il y a quelques mois pour s’y occuper du dĂ©veloppement d’affaires. Figure bien connue de la blogosphĂšrere montrĂ©alaise, c’est lui qui nous avait mis en contact avec Thierry BĂ©zier, l’Ă©tĂ© dernier, et qui est donc indirectement responsable du lancement d’Intruders Canada. Nous l’avons de nouveau croisĂ© au Webcom | 2007 oĂč il tenait le kiosque de K3 Media, partenaire de l’Ă©vĂ©nement, et en avons profitĂ© pour l’entretenir d’un projet qui lui est cher: la salle de presse virtuelle Ă  l’Ăšre du Web 2.0.

Comme il l’explique fort bien, le mĂ©tier de relationniste de presse est en train de changer, comme la plupart des mĂ©tiers liĂ©s aux mĂ©dias et Ă  la communication. Les confĂ©rences de presse classiques font de moins en moins recette et les attachĂ©s de presse doivent recourir Ă  d’autres stratĂ©gies pour assurer leur mission, qui consiste ultimement Ă  acheminer le message de leurs clients jusqu’Ă  leurs publics cibles.

Comment y arriver ?

  • Tout d’abord en facilitant la vie des journalistes Ă  qui l’on doit maintenant proposer, outre les textes habituels, des enregistrements vidĂ©os des confĂ©rences de presse, des entrevues audio et vidĂ©o ainsi que des photos pertinentes. Le tout en haute dĂ©finition, si possible, afin de pouvoir ĂȘtre « clippé » dans les mĂ©dias traditionnels, tout comme les communiquĂ©s d’autrefois.
  • Ensuite, en ne nĂ©gligeant pas l’apport des blogueurs spĂ©cialisĂ©s qui, de plus en plus, constituent un canal de communication corporative privilĂ©giĂ© dans l’univers complexe des nouveaux mĂ©dias.
  • Enfin, en en profitant pour s’adresser directement aux publics ciblĂ©s par l’entremise des sites Web d’entreprise, bien sĂ»r, mais aussi et surtout via les aggrĂ©gateurs de mĂ©dias en ligne (YouTube, DailyMotion, Espace CanoĂ«…) et les rĂ©seaux sociaux (Facebook, Digg…).

Production vidéo

Dans la « salle de presse virtuelle Â» proposĂ©e par K3 Media, les journalistes ont notamment accĂšs Ă  des vidĂ©os haute dĂ©finition, lesquelles peuvent Ă©galement ĂȘtre diffusĂ©es sur le site Web de leurs clients, mais aussi et surtout sur les mĂ©dias sociaux (partage de vidĂ©os, « digglikes Â», etc.). Les blogueurs sont en mesure de les republier en y ajoutant leurs analyses, accentuant ainsi le caractĂšre viral de l’info.

Cela faisait un bail que l’idĂ©e Ă©tait dans l’air. Je l’avais moi-mĂȘme consignĂ©e par Ă©crit dans le premier projet d’affaires de VidĂ©oPresse, rĂ©digĂ© en fĂ©vrier 2006, lorsque Nelson Dumais et moi-mĂȘme rĂ©alisions nos premiers podcasts vidĂ©o. « Si la tendance se maintient Â», comme dit Bernard Derome, c’est en 2008 que l’on verra naitre une abondante communication multimĂ©dia gĂ©nĂ©rĂ©e par les entreprises, aux faibles coĂ»ts que permettent les technologies numĂ©riques d’aujourd’hui.

Pour rĂ©aliser ces vidĂ©o et en optimiser la diffusion, ces organisation auront le choix entre la rĂ©alisation Ă  l’interne, ce qui sera possible si le matĂ©riel et le savoir-faire nĂ©cessaire y sont acquis, ou bien la sous-traitance auprĂšs de concepteurs-rĂ©alisateurs spĂ©cialisĂ©s. Dois-je vous faire un dessin ? 😛

Cette entrevue réalisée en duo avec Laurent Maisonnave a été publiée le 17 décembre 2007 sur Intruders TV Canada, un blogue collaboratif qui a été fermé abruptement par Thierry Béziers en mars 2009.

Tagués avec : , , , , ,

This interview produced and directed by Christian Aubry (camera: Laurent Maisonnave) was published on Dec. 14, 2007, on Intruders TV Canada, a vlog that has been shut off as of March, 2009.

There is no doubt that the Web 2.0 paradigm is changing the way we entertain and conduct our business online. But are business and entertainment all it is about?

Last month, at the RISQ 2007 Research and Education (R&E) advanced networking conference hold in Montreal, we had the chance to hear Walter Stewart talking about NEP which stands for Network Enabled Platforms. Walter is a well-known Canadian consultant in the field of advanced networking. In particular, he is Senior advisor in intelligent infrastructure for CANARIE, the coast-to-coast next-generation R&E networking consortium.

In this interview Walter explained us how the Web 2.0 paradigm is now changing the way of doing scientific research. As for main stream Web 2.0 services, NEP is not only about technology, but mostly about data. Genomic, geological or climate science laboratories around the world are building huge collection of scientific data that they can’t — and should not — process only by themselves. Here come Web services and collaborative networks that allow scientists around the world to download them, process them, recreate experiments, mix them with their own data flows — just as we see in the public Internet nowadays.

Besides the fast scientific progress that NEP should deliver to an endangered human race, Web 2.0 applied to science will certainly benefit back to commercial Web 2.0 developers and enterprises. That’s another form of « conversation ». Furthermore, there is no doubt in our mind that other human groups of interest will benefit of the collaborative networking technologies that are raising today. Just think how they could help human rights groups or environmental groups for instance. That is… another story 🙂

Tagués avec : , , , , , ,

Cette entrevue produite et rĂ©alisĂ©e par Christian Aubry (camĂ©ra: Laurent Maisonnave) a Ă©tĂ© publiĂ©e le 26 novembre 2007 sur Intruders TV Canada, un « vlog Â» qui a Ă©tĂ© fermĂ© sans prĂ©avis en mars 2009.

« Pas encore un livre de blogueurs ! Â», s’exclameront certains, en rĂ©fĂ©rence au fameux Yulblog de mars dernier au cours duquel furent lancĂ©s les livres de trois blogueurs montrĂ©alais. Cette fois-ci, le lancement a lieu au dernier Yulbiz de l’annĂ©e et il n’y aura qu’un seul livre Ă  saluer.

Autre diffĂ©rence : Pourquoi bloguer dans un contexte d’affaires est moins un livre d’auteur qu’un « livre en rĂ©seau » puisqu’il a Ă©tĂ© rĂ©digĂ©, cet Ă©tĂ©, par dix blogueurs influents collaborant sur un wiki Ă  la rĂ©daction de leurs chapitres respectifs. DestinĂ© Ă  inciter les gens d’affaires Ă  bloguer, ce projet a Ă©tĂ© initiĂ© l’an dernier par Claude Malaison, prĂ©sident d’Ă©mergenceweb et directeur de la programmation de Webcom MontrĂ©al.

PrĂ©sents au dernier Webcom oĂč nous avons rĂ©alisĂ© plusieurs entrevues que nous prĂ©senterons ici au cours des prochaines semaines, nous en avons profitĂ© pour demander Ă  Claude de nous parler du livre, mais aussi de la confĂ©rence Webcom dont le succĂšs augmente Ă  chaque Ă©dition. En prime, nous avons eu droit Ă  l’annonce du retour Ă  Webcom du « pape du blogue », LoĂŻc Le Meur, le 14 mai prochain…

Tagués avec : , , , , , , , , , ,

This interview produced and directed by Christian Aubry (camera: Laurent Maisonnave) was published on Nov. 17, 2007, on Intruders TV Canada, a vlog that has been shut off as of March, 2009.

Clearly fearing for their wallets a growing number of artistic and industrial groups in Canada would like the Internet to be regulated as radio and TV, and Canadian content to be « prioritized » (c.f. Michael Geist). With a quarter of a million pages viewed per month, however, Casey McKinnon and Rudy Jahchan from the Galacticast weekly parody video show do not really agree.

In fact, they devoted a very serious presentation at the latest BarCampMontreal to disqualify the idea of enforcing « CanCon » (Canadian Content) regulations on the Internet. In the interview they also explained their feelings as new media artists regarding the traditional media industry.

Who said there’s a cultural divide out there?

Tagués avec : , , , , , , , ,
Top