Étiquette : logiciel libre

Logo S2LQLa deuxième édition du Salon du Logiciel Libre et des technologies ouvertes du Québec (www.s2lq.com) a lieu le 17 septembre 2014 à l’Espace Dalhousie de Québec. Ce sera une occasion unique d’échanger entre gestionnaires et professionnels des technologies numériques s’intéressant, de près ou de loin, à ce « carburant de l’économie du XXIème siècle » qu’est aujourd’hui le logiciel libre.

Pour votre information, Savoir-faire Linux sera présent à titre de commanditaire Platine, mais aussi d’exposant sur trois kiosques que nous co-animerons avec nos partenaires :

BlueMindAlfrescoRed Hat

Nous contribuerons directement au programme à deux reprises :

Par ailleurs, nous serons très heureux d’écouter deux de nos clients présenter, dans la salle Savoir-faire Linux, leurs approches des logiciels libres et des technologies ouvertes au cours de ces retours d’expérience :

Six vidéos de l’APELL

Au cours du dernier mois, nous avons collaboré avec l’Association des professionnels en logiciels libres (APELL) afin de produire et diffuser cette série de six vidéos qui éclairent les enjeux du salon sous différents angles :

Le Salon des logiciels libres du Québec 2014

Montréal, 31 juillet 2014 – Laurent Bounin présente la Salon des logiciels libres et des technologies ouvertes du Québec (S2LQ 2014), qui aura lieu à l’Espace Dalhousie du Vieux-Port de Québec le 17 septembre prochain. Cette année, le Centre d’expertise en logiciel libre du gouvernement du Québec est très impliqué dans l’organisation de ce salon qui bénéficie également de la participation d’importants éditeurs comme Red Hat, Suze et Microsoft, et de fournisseurs de services en logiciels libres présents au Québec depuis de nombreuses années, tels que Savoir-faire Linux, Gestion-ressources et Doculibre.

Informations complémentaires
⦿ Salon des logiciels libres et des technologies ouvertes du Québec

L’industrie du logiciel libre au S2LQ 2014

Montréal, 8 août 2014 – Éric Bégin, président de inLibro, une entreprise de Montréal spécialisée en systèmes intégrés de gestion de bibliothèque sous licence libre, explique l’intérêt d’assister au salon du logiciel libre du Québec (S2LQ), le 17 octobre prochain, afin de connaître l’écosystème du libre au Québec et de pouvoir ainsi faire profiter nos institutions de services informatiques hautement professionnels et personnalisés.

Informations complémentaires
⦿ Koha et DSpace : La gestion de l’information propulsée le libre
⦿ InLibro
⦿ Koha
⦿ Dspace

Why Is Microsoft a sponsor of S2LQ?

La vidéo est sous-titrée en français ➚  cc  ➚ English subtitles available

Cyberespace, 27 août 2014 – Keith Loo est meneur de stratégie pour les plateformes ouvertes de Microsoft. Dans cette courte entrevue, il explique pourquoi Microsoft a décidé de commanditer cette année le Salon des logiciels libres du Québec.

Informations complémentaires
⦿ Microsoft Open technologies

Apprenez à bien dormir au S2LQ 2014

Montréal, 19 août 2014 – Dominique Derrier, responsable de la sécurité des systèmes d’information (RSSI) chez Linkbynet, explique l’intérêt du Salon des logiciels libres du Québec, qui réunira tous les acteurs québécois de l’open source professionnel à Québec le 17 septembre, et comment il compte nous y apprendre à bien dormir une fois que nous avons fait le choix d’implanter une infrastructure en logiciels libres.

Informations complémentaires
⦿ J’ai basculé en Open Source… et je dors bien (S2LQ)

Vers le futur avec LibreOffice

Montréal, 20 août 2014 – Philippe Kalab, CEO de Collabora, sera présent au S2LQ pour y présenter une version professionnelle de LibreOffice aux entreprises de services en logiciel libre qui y seront présente ainsi qu’aux représentants des gouvernements et de l’industrie.
Informations complémentaires
⦿ LibreOffice – la suite bureautique du futur (S2LQ)

Découvrez l’expertise québécoise en logiciel libre

https://www.youtube.com/watch?SEN-D5SKXEM

Montréal, 4 septembre 2014 – Une autre version de notre entrevue avec Christophe Villemer, qui développe le contexte particulier du Salon des logiciels libres du Québec ainsi que la richesse et la diversité des expertises qui y seront présentées.

Tagués avec : , , ,

solutions-linuxSavoir-faire Linux sera présent en force, cette année, au grand salon européen dédié à Linux et aux logiciels libres, Solutions libres et Open Source, qui a lieu à Paris-La Défense les 20 et 21 mai prochains. Nos experts participeront à plusieurs activités * et nous tiendrons salon au kiosque D29.

En pleine croissance, ayant un important client à Paris ainsi que plusieurs clients et partenaires en Europe, notre entreprise prépare l’ouverture prochaine de son bureau européen. Nous profiterons donc de ce grand rendez-vous annuel des communautés et entreprises du Libre pour présenter nos expertises et rencontrer les acteurs européens intéressés par notre offre exceptionnelle.

Savoir-faire Linux, architectes d’un monde Libre, c’est en 2014 plus de 100 professionnels dédiés à l’ingénierie, à l’intégration, à la formation et à l’accompagnement dans tous les secteurs du logiciel libre et de l’open-source, de Linux embarqué aux solutions d’entreprise en passant par les infrastructures, le cloud, le mobile et le soutien technique. C’est aussi une entreprise nord américaine hautement professionnelle, certifiée ISO-9001 et ISO-14001, utilisant des méthodologies de développement agile efficaces et assurant un contrôle qualité rigoureux.

VENEZ NOUS RENCONTRER AU SALON!

Cyrille Béraud

Cyrille BéraudCyrille Béraud est président de Savoir-faire Linux. Pionnier du logiciel libre au Québec, il défend depuis deux décennies le choix rationnel et nécessaire des logiciels libres sur toutes les tribunes, notamment en tant que président de la Fédération québécoise des communautés et industries du Libre (FQCIL).

 

Christophe Villemer

Christophe VillemerAncien CIO de l’Agence universitaire de la Francophonie, Christophe Villemer a travaillé dans le secteur de la coopération internationale et du développement avant de devenir vice-président exécutif de Savoir-faire Linux en 2009. Très impliqué dans la promotion des technologies ouvertes, il siège également au Conseil d’administration de l’Université du Québec a Montréal (UQÀM). * Cycle Éducation

Anick Tardif

Anick TardifAnick est chargée de projet senior, directrice du bureau de Québec de Savoir-faire Linux et spécialiste en solutions logicielles libres requérant l’utilisation de systèmes de gestion de contenus (CMS). Diplômée en communication publique et Scrum Master certifiée, Anick détient une grande expertise dans la charge de projet web PHP/Drupal, PHP/WordPress, Python/Plone et Python/Django.

 

Richard McGravie

Richard McGravieRichard est directeur des Solutions industrielles de Savoir-faire Linux. Auparavant, il a développé des solutions personnalisées de réseautique pour le transport aérien et obtenu plusieurs brevets dans les domaines de la vidéoconférence et des marchés d’entreprise. Puis il s’est engagé dans l’open-source, jouant un rôle actif dans les communautés Asterisk et OpenWrt. * Révolution mobile

Jonathan Le Lous

Jonathan Le LousDirecteur des offres et meneur de pratique infonuagique chez Savoir-faire Linux, Jonathan a dirigé auparavant la R&D d’Alter Way et été responsable de la grappe d’entreprises dédiée aux logiciels libres Intelli’N. Expert des stratégies de logiciels libres en entreprise, Jonathan siège au CA de l’April et est fortement engagé dans la communauté OpenStack. * Cloud libre, Cycle Éducation

 

Thibault Cohen

Thibault CohenThibault est meneur de pratique Supervision. À titre d’architecte, chef de projet ou développeur, il participe à tous les projets d’intégration de système libres de supervision de Savoir-faire Linux. La puissance des logiciels libres lui permet de concevoir sans cesse de nouvelles combinaison d’outils permettant d’assurer le contrôle et la maintenance des systèmes informatiques hétérogènes. * Cloud Libre

Tagués avec : , ,

Le 12 octobre 2013, nous avions le privilège de recevoir le Gnome Summit annuel à Montréal et, en soirée, d’organiser une rencontre avec la communauté dans nos bureaux. C’est ainsi que les principaux développeurs de Gnome et les hackers locaux fraternisèrent autour d’un buffet et de quelques verres. Ils y prirent manifestement pas mal de plaisir puisque l’événement, qui devait se terminer vers 21h, s’est finalement étiré bien au-delà des 23h. 🙂

Au cours de la soirée, Karen Sandler, directrice générale de la Gnome Foundation, a aimablement accepté de répondre à quelques questions sur ce sommet Gnome, mais aussi sur la situation de l’open-source dans le monde. Elle nous explique notamment pourquoi le « Boston » Summit a désormais lieu à Montréal une année sur deux et présente les principaux sujets techniques à l’agenda de ce « hackfest » Gnome, notamment la question de l’accessibilité du poste de travail. Également, elle nous donne son opinion sur l’acceptation de l’Open Source dans le monde et sur le travail qui reste à faire afin que nous puissions réellement vivre dans un monde numérique meilleur.

Le Montréal Gnome Summit 2013 était commandité par la FQCIL (Fédération québécoise des communautés et industries du Libre) et Savoir-faire Linux. Plus de détails dans le billet précédent.

Tagués avec : , , , ,

Inauguration Bureau Québec

Benjamin Jébrak dans Direction informatique : Présence ministérielle à l’inauguration des locaux de SFL à Québec

Jeudi dernier, Savoir-faire Linux inaugurait officiellement ses nouveaux locaux sur la rue de la Couronne, à Québec. Deux semaines après l’adoption unanime par l’Assemblée nationale du Québec d’une motion historique sur le logiciel libre, le président du Conseil du Trésor et ministre de l’Administration gouvernementale, M. Stéphane Bédard, saisissait l’occasion pour préciser publiquement sa pensée sur cette question, en présence de ses collègues du Parti Libéral et de la CAQ ainsi que d’une quarantaine d’invités et 20 employés de l’entreprise.

Jean-Nicolas Blanchet dans Le Journal de Québec :
Linux dans Saint-Roch: Le logiciel libre prend du galon

Avant de céder la parole au ministre (voir la vidéo plus bas), Cyrille Béraud, président de Savoir-faire Linux, rappelait son appréciation de la méthode collaborative employée pour faire avancer le dossier au plus haut niveau des instances gouvernementales. Au cours de l’année écoulée, le ministre Bédard a en effet mis en place et pris activement part à une table de concertation entre le gouvernement, la fonction publique et des représentants de l’industrie québécoise du logiciel libre. Puis a suivi la création du Centre d’expertise en logiciel libre (CELL), la mise en place de projets phares et de centres spécialisés en région, puis cette motion — symbolique, certes, mais ô combien importante afin de faire passer le message au sein de la fonction publique et de la population.

Yves Therrien dans Le Soleil : Nouveaux locaux, nouvelle accréditation et nouveau contrat pour Savoir-Faire Linux

Saluant le récent succès international de l’entreprise, le ministre abandonnait ses notes pour livrer un discours spontané dans lequel il rappelait notamment qu’« il faut donner une place plus grande au logiciel libre. (…) Le Québec en tire un avantage collectivement et les finances publiques aussi. (…) Dans le domaine informatique, il y a un problème de concurrence. On a intérêt à maximiser cette concurrence, à s’ouvrir. »

Comme M. Béraud le rappelait à M. Bédard, celle-ci est loin d’être terminée: « Le logiciel libre, c’est un peu un vélo, a-t-il lancé. Si vous arrêtez de pédaler, on va tomber tout de suite! » Ce sur quoi le ministre a tenu à le rassurer ainsi: « Au niveau des contrats publics, (…) nous avons avancé mais notre objectif est d’arriver rapidement là-dessus d’ici la fin du mois de décembre. (…) On va continuer à travailler en collaboration, de façon à être toujours en avant de la parade. »


Visionnez l’intégralité des discours prononcés par MM. Béraud et Bédard sur Youtube.

Tagués avec : , , ,

GnomeLe 13e sommet annuel des développeurs et contributeurs du projet GNOME, fameux environnement de bureau et interface graphique de Linux, aura lieu tout au long de la fin de semaine de l’Action de Grâces à Montréal. Principal commanditaire, Savoir-faire Linux, remercie le CRIM qui accepté d’accueillir cet événement dans ses locaux.

Le Boston Montréal GNOME Summit 2013, c’est un hackfest de trois jours au cours duquel un petit groupe de développeurs et de contributeurs de GNOME travailleront ensemble afin de compléter des tâches spécifiques. Pour les développeurs locaux familiers avec le code de GNOME et désirant s’impliquer sérieusement, c’est une occasion fantastique de rencontrer cette communauté.

Savoir-faire Linux, en collaboration avec la FQCIL, est heureuse d’inviter les représentants des industries et communautés du libre à un cocktail de réseautage en compagnie des participants du sommet, qui sera offert à ses bureaux le samedi 12 octobre, à partir de 18h.

Tagués avec : , , ,

À Québec, en mars dernier, Thibault Cohen, leader de pratique Supervision chez Savoir-faire Linux, présentait Shinken, la solution de supervision de systèmes parc informatique la plus intéressante, actuellement. Le fait que son code soit ouvert représente un avantage économique et technique majeur.

Reprenant la plupart des fonctionnalités de Nagios, qui se présente donc à juste titre comme le « standard » de l’industrie », Shinken affiche d’entrée de jeu d’impressionnantes caractéristiques dues à son architecture modulaire. Complètement réécrit en Python, un langage de programmation agile, robuste et puissant, il s’interface harmonieusement avec de nombreux logiciels tiers (interfaces graphiques, modules de gestion d’inventaire, de cartographie, de métrologie, générateurs de rapports, gestionnaires de tickets, etc.), ce qui le rend hautement personnalisable.

Comme nous l’expliquions dans le résumé du séminaire que nous donnions, ce jour-là, à la Vitrine technologique du Centre de services partagés du Québec, la supervision de systèmes est une fonction TI particulièrement critique qui s’inscrit aujourd’hui dans un environnement hétérogène et en mutation constante. Les administrateurs d’infrastructures informatiques composent désormais avec une grande diversité de plate-formes matérielles, classiques, mobiles ou embarquées, plusieurs systèmes d’exploitation et de nombreux logiciels libres et propriétaires, le tout dans un contexte de mises à jour, d’ajouts et de remplacements constants.

Le choix d’un logiciel de supervision à code ouvert et sous licence libre offre, dans ce contexte, d’immenses avantages. Cela permet bien entendu de maîtriser les coûts des montées en puissance ou des ajouts de nouveaux types de systèmes. Cela facilite surtout l’intégration de matériels non encore supportés. Outre le fait que Shinken est pleinement compatible avec Nagios et sa multitude de greffons, la communauté Shinken ne cesse de développer ses propres modules et de les partager.

Tagués avec : , ,

En septembre prochain, le CTO de Normation, Jonathan Clarke*, voyagera de Paris à Montréal pour y donner une formation modulaire de trois jours à CFEngine 3** chez Savoir-faire Linux. Jean Rémond, notre chef de pratique CFEngine, a récemment enregistré une discussion sur Google Hangouts avec lui. Jonathan lui donnait un aperçu du programme de cette formation conçue pour les administrateurs de systèmes sérieusement intéressés à prendre en main ce logiciel libre de gestion de configuration. La voici:

La vidéo est sous-titrée en français ➚  cc  ➚ English captions available

*À propos de l’instructeur

Jonathan Clarke a déjà formé des centaines de personnes et il est l’un des rares « CFEngine Champions » au monde. On peut le suivre sur twitter où il gazouille sous l’improbable pseudo @jooooooon42.

**À propos du logiciel

En résumé, CFEngine est un logiciel libre qui a pour objectif d’automatiser la gestion des configurations de parcs informatiques de grande envergure et de fournir une interface de gestion unifiée pour les serveurs, les postes de travail, les systèmes en réseau, les téléphones intelligents et les tablettes numériques. Son éditeur, qui est basé en Norvège, fait état de dizaines de millions de serveurs ainsi gérés dans plus de 100 pays, incluant ceux des plus grands organisations internationales. De grandes entreprises américaines font notamment appel au département Infrastructure de Savoir-faire Linux pour les aider à utiliser la puissance de cette solution.

Tagués avec : , , ,

La question n’est pas de savoir si telle technologie est meilleure que telle autre. La question, c’est de savoir si le processus d’appel d’offres mis en place par le Gouvernement du Québec a été ou non correctement appliqué dans l’octroi d’un important contrat de mise à jour des postes de travail informatiques de la Régie des rentes du Québec.

Tel est, en substance, ce que m’a expliqué Benoit Grégoire, directeur général de Savoir-Faire Linux, qui témoignait la semaine dernière au procès opposant son employeur à ce puissant ministère. L’entrevue a eu lieu à la toute fin du Confoo Report, alors que nous venions de discuter d’une tout autre question, soit la diversité méconnue des systèmes de bases de données. Seul point commun : la diversité méconnue 😉

En ce qui me concerne, mon opinion est faite, mais j’espère que ce témoignage public ― Savoir-Faire Linux cultive cette élégance très XXIe siècle de pratiquer la transparence ― à la fois honnête et prudent vous aidera à faire la vôtre. Sinon, demandez à Google ce qu’il en pense ou tapez-vous des vidéos plus divertissantes sur la RRQ 😉

Ah oui ! J’oubliais… Le Gouvernement du Québec persiste dans l’opacité et son Centre de services partagés (CSPQ) se montre décidément très mauvais joueur. À mon humble avis de communicateur d’images et de journaliste citoyen, il devrait plutôt flairer l’incendie qui couve et régler le problème en bon père de famille avant que l’Opposition officielle ne s’en empare et réclame une autre commission d’enquête sur ses chantiers de construction informatique. Surtout que SFL, voyez-vous, le domaine de la construction, elle en connait un bout 😉

Divulgation et appendices

  • Ce billet a été rédigé dans Google Chrome 4.0 turbinant sous Windows 7 dans un ordinateur portable de marque Lenovo made in China.
  • La capsule vidéo n’a (hélas!;) reçu aucun soutien financier de Savoir-Faire Linux, ni d’aucun gouvernement, ni d’aucune multinationale basée dans le Nord-Ouest des États-Unis. En revanche, elle a été co-produite par moi-même Confoo.CA, Kindo Communications et INBOX International, que je félicite pour leur foi dans la communication durable.
  • N’hésitez pas à vous en emparer car, ayant été payée, cette vidéo peut circuler librement (BY-SA), et profitez aussi des versions téléchargeables de la colonne de droite.
  • Pour connaitre les suites de cette affaire, suivez @sflrrq, abonnez-vous au flux de Cyrille Béraud et lisez de bons journaux (pas ceux-là, malheureusement).
Tagués avec : , , , , , ,
Top