Mois : septembre 2003

Musique r√©invent√©ePetit √† petit, le « pair-√†-pair » (P2P) fait son nid. Et, petit √† petit, des voix s’√©l√®vent pour d√©signer la seule alternative possible √† la gestion polici√®re de la distribution musicale, c’est √† dire la r√©invention du mod√®le √©conomique de ce secteur menac√©.

Dernier en date de ces appels, au Qu√©bec, cet honn√™te r√©sum√© de la situation publi√© aujourd’hui par Direction Informatique.

PS – J’aimerais dire aux √©diteurs de ce journal que la raison de mon d√©sabonnement √† leur bulletin √©lectronique est simple: les «pop-ups» de pubs engendr√©s par leurs courriels me font tout simplement gerber. Qu’ils se trouvent, eux aussi, un autre mod√®le d’affaire, tanabrak !!

Les tenants am√©ricains du droit √† la copie num√©rique priv√©e admirent beaucoup le Canada, ces temps-ci. Ils viennent en effet de se rendre compte que le partage de fichiers en ligne (file sharing) serait l√©gal chez nous depuis 1999 du fait que des droits sont d√©j√† per√ßus √† cet effet dans le prix des supports. N’est-ce pas une preuve suppl√©mentaire que le Canada est bien le «plusse meilleur» pays au monde? ūüėČ

Ils me font marrer, les gens de la RIAA et leurs copains de la Canadian Recording Industry Association, avec leurs tentatives d√©sep√©r√©es d’arr√™ter la fonte des glaciers sur lesquels reposent leurs privil√®ges. Peut-on arr√™ter un ph√©nom√®ne aussi complexe et irr√©versible que le ¬ę¬†P2P¬†¬Ľ (peer-to-peer) et aussi imparable qu’un nuage de sauterelles? Le jour o√Ļ les industriels du monde entier voudront bien se donner la main pour stopper l’effet de serre, on en reparlera !

Pour l’heure, dans ce pays, les individus sont en droit de partager et de copier tout ce qu’ils veulent (musique, livres, logiciels, etc) tant qu’ils n’en font pas le commerce. Il s’agit d’un droit fondamental r√©√©quilibrant un tant soit peu les in√©galit√©s √©conomiques ahurissantes auxquelles les peuples de la Terre sont confront√©s. Sans ce droit, une famille pauvre d’ici ou d’ailleurs n’a aucun espoir d’acc√©der un jour √† la culture intellectuelle, artistique et technologique lui permettant de grimper l’√©chelle sociale. C’est bizarre que les l√©gislateurs Am√©ricains, si prompts √† d√©fendre moult amendements garantissant les libert√©s individuelles et la mobilit√© sociale de leurs concitoyens n’y aient pas pens√© !

Les utilisateurs d’internet, eux, ne s’y trompent pas. Ils font leurs choux gras de centaines de logiciels ouvrant la voie √† ces √©changes. Le ¬ę¬†Top Downloads¬†¬Ľ des sept derniers jours de SourceForge.net en est une preuve sans √©quivoque:

1 – eMule (P2P)
2 – BitTorrent (P2P)
3 – DC++ (P2P)
4 РVirtualDub (capture vidéo)
5 – CDex (capture audio)
6 – eMule Plus (P2P)
7 – phpBB (Forums)
8 Рffdshow (décodage vidéo)
9 Рffdshow (capture audio/vidéo)
10- TightVNC (contr√īle √† distance)

Amenez-en des logiciels! Plus il y en aura, op√©rant sous tous les protocoles et suintant par tous les ports des r√©seaux, et moins les dinosaures de la dime culturelle seront en mesure de s’y opposer.

√Čvidemment, direz-vous, il s’agit de SourceForge, un site f√©d√©rant les efforts des d√©veloppeurs de logiciels libres du monde entier qui, par d√©finition, sont partisans du partage et de la gratuit√©. C’est vrai, bien s√Ľr, mais SourceForge pr√©sente aussi des tonnes de logiciels divers (groupware, applications de bureautique, etc) qui n’ont rien √† voir avec le partage de fichiers et la libre circulation des oeuvres culturelles. Or, ce sont bien elles que les utilisateurs pl√©biscitent en masse. R√©v√©lateur, non?

Il me semble que nos l√©gislateurs ont tout √† fait raison de laisser les choses se passer ainsi. Tout le monde doit pouvoir acc√©der √† l’√©ducation, √† la culture et aux outils technologiques permettant de rendre celles-ci plus d√©mocratiques. √Ä ce que je sache, l’apparition de l’automobile, au d√©but du XX√®me si√®cle, n’a pas vraiment fait l’affaire des mar√©chals ferrants et des patrons d’√©curies. Aucun gouvernement ne leur a cependant permis de bloquer une avanc√©e technologique qui allait r√©volutionner le cours de l’histoire humaine et propulser les √©conomies avanc√©es vers de nouveaux sommets.

Songeons toutefois que notre pauvre plan√®te respirerait un peu mieux, aujourd’hui, si les mar√©chals ferrants avaient pu d√©montrer que les automobiles risquaient de bousiller le climat comme on le sait maintenant. Restons donc √† l’√©coute des visions objectives et √† long terme qui pourraient nous mettre en garde contre de mauvais choix technologiques. En ce qui concerne la protection des privil√®ges et des conservatismes socio-√©conomique, cependant, il n’y a rien √† discuter.

Changez de m√©tier, Messieurs les endisqueurs! Fa√ģtes-vous donc webmestres ou concepteurs de services musicaux en ligne!

Ami Calmant,

Christian Aubry


Creative Commons License
Ce texte entièrement rédigé et publié
sous Linux vous est offert sous
Licence Creative Commons.

Top