Dilemne financier

Deux publicités dans le journalCe matin — comme toujours, au cours des jours suivant les grandes catastrophes — la plupart des journaux du monde entier publiaient des appels d’organisations humanitaires réclamant des dons pour les sinistrés du Pakistan. Mon journal ne faisait pas exception à la règle : UNICEF, Croix-Rouge, Médecins du monde, you name it… Curieusement, la pub de Médecins du monde se retrouvait côte à côte avec celle de Placements Québec. D’un côté, on me supplie donc de verser 50 $ ou plus afin d’adoucir le destin tragique des fantômes du Cashemire. De l’autre, on m’incite à faire fructifier ma cagnotte dans les bons du Trésor québécois.

Que faire ? S’occuper des autres ou de soi-même ? Soulager un peu la misère ou garantir son avenir ? Répondre à l’urgence ou redoubler de prudence ? Être individualiste ou planétaire ? Donner ou recevoir ? Pile ou face ?

Drôle de mise en page, vraiment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.